Le bain de langage : l'art d'être plongé dans les mots

Le bain de langage ©Valeria Zoncoll
Ce que les professionnels appellent le “bain de langage” c’est le fait de « baigner » l'enfant dans une stimulation langagière quotidienne et naturelle. Si on prend les choses au premier degré, on verra une baignoire remplie de mots avec un enfant au milieu qui s'amuse avec eux en s'éclaboussant de lexique. Plongeons ensemble dans l’apprentissage langagier.

 

Dans son environnement, l'enfant va observer, écouter, sentir, toucher, se mettre en mouvement et mettre en mouvement les objets qui l'entourent. En utilisant tous ces sens, il va découvrir, tester, comprendre le monde dans lequel il évolue. Et c'est la répétition de l'apparition de ces stimulations, dans un contexte identique ou pas, qui fera de ces expériences, un apprentissage puis une acquisition. 
Il est important de laisser l'enfant faire et refaire, dire et redire, écouter et réécouter pour lui permettre d'apprendre et de mémoriser. Mais il est tout aussi important de varier les milieux pour faire de cet apprentissage une généralisation et non une association d'idées limitées à un contexte et un concept.


Tout commence dans le ventre de maman

En effet, dans le ventre de sa maman, le fœtus ressent, sent puis entend. L'ouïe apparaît à partir du 5ème mois. A l'intérieur, il entend les bruits internes du corps de sa maman : les battements de son cœur, la respiration, les bruits digestifs et bien sûr sa voix... De l'extérieur, il perçoit également les bruits et les voix. Et c'est là que tout commence ! Parce que bébé s'imprègne et mémorise tous ces sons. Des études ont montré que les bébés reconnaissent la voix de leur maman ou encore une musique régulièrement entendue in utero. C'est pour cela que l'on conseille aux futurs parents de parler à leur bébé, de lui chanter des berceuses, de lui faire écouter de la musique (le casque sur le ventre n'est pas nécessaire et non conseillé) ou encore de lui lire des histoires ! Et oui, même des histoires ! Mais pourquoi me direz-vous, il ne voit rien et il ne peut rien toucher … et puis il ne comprend pas encore les mots ! Et bien vous avez raison... Mais communiquer ce n'est pas que parler et parler ce n'est pas qu'une succession des mots. Il y a aussi toutes les autres modalités qui entrent en ligne de compte : la gestuelle, les expressions du visage, l'attitude, nos émotions mais aussi et surtout dans le cas du fœtus : l'intonation de notre voix. L'intonation c'est ce qui accompagne et appuie notre discours. Elle marque notre intention de communication et révèle aussi nos émotions : c'est en quelque sorte la mélodie de notre langage.

 

Le bain de langage : parler à bébéLe bain de langage : l'art de parler à son bébé ©Pexel

Quand bébé arrive et découvre son environnement, certains sons lui paraissent alors familiers. Ceux déjà apprivoisés peuvent être rassurants : comme la voix de sa maman, une musique souvent écoutée, une histoire déjà racontée. D'ailleurs, dans le cas de l'histoire, si vous gardez la même intonation, la même « mélodie » du langage, l'histoire pourra être reconnue par l'enfant. 


Bébé découvre sa voix et nous imite

Très tôt, bébé va commencer à vocaliser, jouer avec sa voix puis babiller. A nous de l'encourager en l'imitant et en lui donnant envie de recommencer. Se sont les prémices du langage oral.
Le « bain de langage » va devenir de plus en plus riche puisqu'il sera accompagné du toucher, des odeurs et de la vue. Ces associations de sens vont amener une représentation et une signification aux mots. Et là les objets, les images, le pointage, les livres vont devenir nos meilleurs alliés.
Tout devient prétexte au langage: nommer ce que l’on voit, raconter ce que l’on fait, partager des jeux, des histoires. Naturellement, les enfants apprennent par imitation, ce qui signifie que nous sommes en permanence leur modèle. C’est d’ailleurs pour cela aussi que l’on parle de “modélisation du langage”.

 

Une astuce de maman ortho :

Les signes sont aussi un bon moyen de soutenir l'émergence du langage. Les bébés sont capables de reproduire des signes dès l'âge de 9-10 mois ce qui est plus tôt que sa capacité à produire des mots. Il pourra donc commencer à vous faire des demandes sans se fâcher !

Et concrètement?

Pour alimenter ce bain de langage, c'est tout simple et je suis sûre que vous le faites déjà naturellement. Il s'agit notamment d'expliquer ce que l'on fait avec lui ou à côté de lui. Par exemple, quand on change notre bébé on peut lui dire « j'enlève ta couche, je nettoie tes fesses, je mets ton body...etc...). On peut aussi utiliser le pointage pour montrer un objet, une image dans un livre pour nommer ce que l'on voit et s'assurer que lui aussi regarde au même endroit que nous. Ou encore, lorsqu’ on entend un bruit, on peut l'identifier : "oh.. une moto !". À chaque fois que le mot sera associé à son signifiant, l'image de ce mot se dessinera dans sa tête et se rangera dans son stock de mots. Il ne faut pas croire que s'il ne le dit pas, il ne le connaît pas. Dans le développement du langage, l'enfant comprend les mots avant de  les produire. 


Un apprentissage du langage par étape

Attention toutefois à ne pas faire déborder la baignoire. Il ne faut pas noyer l'enfant dans une sur-stimulation langagière car cela doit rester naturel ! Parler à votre bébé quand vous en avez envie et partagez des jeux juste pour le plaisir d'être ensemble ! Alors allez-y, dès le plus jeune âge, bercez votre bébé, parlez-lui, chantez, racontez, jouez avec votre voix et  baignez-le dans le plaisir des mots et de leurs contours ! 
Communiquez pleinement : avec votre voix, vos mots, votre corps, votre attitude et donnez lui l'envie de vous imiter ! 

Je vous souhaite de bien vous prélasser dans cette mousse de langage!

Dernier petit conseil :

On évite de “parler bébé” si on veut qu’un jour notre enfant parle comme un grand. On s’adresse à lui avec amour et naturel, comme on le fait avec les autres personnes de notre entourage et on simplifie juste le nombre de mots et le niveau d’informations en fonction de l’âge.

Retour au blog
1 de 3