Cinéma et handicap, 20 films et séries à visionner

Cinéma et handicap, 20 films et séries à visionner  © Apollo Films

Les films sur le handicap peuvent être une source d’inspiration mais aussi une ouverture sur la vie de nombreuses personnes dans notre société.  Des rencontres hors du commun qui font émerger de belles leçons de vie sur la différence et l’acceptation de l’autre. Ces films font souvent preuve d'une combinaison dynamique de courage, de détermination et d’espoir de personnages qui s’appliquent à atteindre leurs objectifs.

Les films qui ont changé le regard sur le handicap 

Presque : on ne naît pas homme, on le devient

Presque, de Bernard Campan et Alexandre Jollien“Presque” est une comédie sur l’amitié, le regard de l’autre et la tolérance, co-réalisé par Bernard Campan et Alexandre Jollien, en 2021. Cette comédie met en scène la rencontre hors-normes de deux hommes dont les chemins étaient destinés à se croiser. Louis est directeur d’une société de pompes funèbres. A 58 ans, il se consacre entièrement à son métier,  Igor a 40 ans, un esprit vif dans un corps handicapé : il est infirme moteur cérébral. Sur un coup de tête, Louis décide d’emmener Igor avec lui dans un périple semé de rencontres. Ensemble, ils partent à la découverte de l’un et l’autre, nous délivrant ainsi une leçon de vie : apprendre à aimer la vie telle qu’elle se présente et accorder son partage.

Hors normes : au cœur de l’engagement pour ceux que la société n’accueille pas 

Hors Normes, de Eric Toledano et Olivier Nakache

Un véritable chef-d’œuvre humaniste, qui rend un hommage au combat tenu par des hommes et des femmes qui s'engagent tous les jours et sans limites auprès de personnes autistes. Tiré d’une histoire vraie, Hors Normes est un film intense, qui met en lumière deux associations : Le silence des Justes et Le Relais Île-de-France. Les USIDATU (Unité Sanitaire Interdépartementale d’Accueil Temporaire d’Urgence) accueillent ceux que la société n'accueille pas, parce que leur autisme est sévère et leur mode d'interaction est différent. Une dure réalité qui représente pourtant le quotidien de ceux qui se donnent corps et âme pour donner aux personnes autistes une solution d’accueil, un espoir de vie. 


Patients : résister, espérer, aimer

Patients, de Grand Corps Malade et Mehdi Idir

Se laver, s'habiller, marcher, jouer au basket, voici ce que Ben ne peut plus faire à son arrivée dans un centre de rééducation suite à un grave accident. La comédie dramatique co-écrite et co-réalisée par Grand Corps Malade met en lumière la vie quotidienne de jeunes hospitalisés pour tétraplégie, paraplégie, traumas crâniens ... Ensemble ils vont reprendre goût à la vie, se vanner, s'engueuler, se séduire mais surtout trouver l'énergie pour dépasser leur handicap. Patients est l'histoire d'une renaissance, d'un long voyage fait de victoires et de défaites, de larmes et d’éclats de rire, mais surtout de rencontres uniques et sincères.


The fundamentals of Caring : bien plus qu’une profession 

The Fundamentals of caring, de Rob Burnett

Face aux nombreuses pertes qu'il doit affronter, un homme prend des cours pour devenir aide soignant. Une rencontre avec son jeune patient malade qui lui fera changer sa vision du monde. Le film explique la véritable signification du rôle d'aidant. Il indique que la prestation de soins ne se limite pas seulement à assister une personne au quotidien (nourrir, habiller et nettoyer). C’est bien plus, puisqu’il s’agit d'aider ces personnes dans le besoin et de gérer la relation complexe entre l'aidant et l'aidé. Un film de Rob Burnett avec Paul Rudd, Selena Gomez et Craig Roberts.


De rouille et d'os : la vie avec un goût amer

De rouille et d'os, de Jacques Audiard

C’est l’histoire de deux personnages dont les routes auraient pu ne jamais se croiser, deux personnages qui n’étaient pas prédestinés à s’aimer. Un film sur la combativité et sur la capacité des plus mal lotis à revenir dans la partie et à gagner celle-ci. Stéphanie, dresseuse d'orques au Marineland d'Antibes, croise le chemin d'Ali, videur et ex-boxeur dans des combats douteux. Lorsque la jeune femme perd ses jambes à la suite d'un accident, elle est effondrée, pourtant elle décide de rappeler Ali. Ali redonne vie à Stéphanie. De son côté, Stéphanie va dompter l’animal en lui. Un film de Jacques Audiard. 


Intouchables : on pleure … de rire ?

Intouchables, de Olivier Nakache et Éric Toledano (2011)

Eric Toledano et Olivier Nakache, les réalisateurs, font le pari de réaliser une vraie comédie sur un sujet pourtant délicat et difficile : le handicap. Un défi qu’ils relèvent avec brio ! Intouchable met en scène l’histoire de Philippe Pozzo di Borgo, un riche aristocrate, qui, à la suite d’un accident de parapente devient tétraplégique et engage comme aide à domicile Driss, un jeune de banlieue. Ensemble ils vont faire cohabiter deux univers totalement différents qui vont se télescoper, s’apprivoiser. De cette rencontre improbable, va naître et se solidifier une amitié aussi dingue, drôle que belle et sincère. Une relation unique qui les rendra ... Intouchables.

Rain Man : Une riche fraternité 

Rain Man, de Barry Levinson (1988)Ce film américain de Barry Levinson est considéré comme l’un des premiers films à évoquer le thème de l’autisme. Rain Man, c’est l’histoire de Charlie Babbitt, jeune concessionnaire de voitures de luxe en difficulté financière qui apprend la mort de son père. Il espère alors hériter de la fortune de son père alors qu’il est en froid avec lui depuis ses 16 ans. Cependant il apprend que la fortune de son père à été léguée à son frère dont il ne connaissait même pas l’existence, Raymon Babbitt, atteint du syndrome du savant. Charlie va alors enlever son frère dans le but de récupérer l’héritage. Durant cette aventure les deux frères devront apprendre à se connaître. Ce film a remporté quatre Oscars et deux Golden Globes. 

Forrest Gump : Un récit mouvementé

Forrest Gump, de Robert Zemeckis (1994)

Cette comédie dramatique de Robert Zemeckis est une adaptation du livre de l’écrivain Winston Groom. Ce film retrace la vie de Forrest Gump, un “simple d’esprit” interprété par Tom Hanks, qui se retrouve entraîné sans le vouloir dans les événements fondamentaux de l’histoire des Etats-Unis entre les années 1950 et 1980. Ce film recevra six Oscars notamment, un du meilleur film, un du meilleur réalisateur et un du meilleur acteur.


 

 

Le scaphandre et le papillon : Un clin d’oeil à l’handicap 

Le Scaphandre et le Papillon, de Julian Schnabel (2007)

Jean-Dominique Bauby est le rédacteur en chef du magazine Elle. Suite un coma de d’une vingtaine de jours dû à un AVC, il en ressort avec le syndrome du locked-in (syndrome de l’enfermement). Son seul moyen d’expression devient alors sa paupière gauche. Il communiquera alors qu’avec cette paupière et grâce à cette dernière, il dictera son livre qui raconte son histoire. Un film de Julian Schnabel.


 

 

Se souvenir des belles choses 

Se souvenir des belles choses, de Zabou Breitman (2001)

Claire Poussin souffre de troubles de la mémoire après avoir reçu la foudre. Sa sœur décide de l’emmener au centre des mémoire “Les écureuils” là où est décédée leur mère cinq ans plus tôt en étant atteinte d'alzheimer. Dans ce centre, Claire va rencontrer Philippe qui à perdu sa femme et son enfant dans un accident mais qui n’en garde aucun souvenir. Malgré leur maladie, les deux personnages vivront une belle histoire d’amour. Un film de Zabou Breitman.


 

Le huitième jour : une perception de la vie différente

Le huitième jour, de Jaco van Dormael (1996)

Harry est un homme seul qui se voue corps et âme à son boulot 7 jours sur 7. Son quotidien se bouscule lorsqu'il rencontre Georges, un jeune homme  atteint d’un handicap mental. Ensemble, ils vont découvrir “la vie”. Deux perception de la vie totalement opposées qui ne les empêchera pourtant pas de devenir inséparables. Ce film à la fois triste et porteur d’espoir, affiche une belle leçon de vie. Un film de Jaco Van Dormael


 

 

Elephant man : une rencontre qui bouleverse un destin

Elephant man, de David Lynch (1980)

John Merrick, un jeune homme atteint de difformités et d’anomalies physiques, est la propriété de Bytes qui se sert de lui pour gagner de l’argent en l’exposant comme un phénomène de foire. Un jour, le Dr Frederick Treves demande à Bytes de pouvoir l’examiner afin d’en savoir plus sur ces difformités. Après avoir examiné John, le Dr Treves se rend compte que le jeune homme est doté d’une grande intelligence et d’une grande sensibilité. Il décide alors de ne pas le rendre à Bytes afin de le protéger mais ce dernier ne voit pas cela du même œil. Un film de David Lynch.  


Les films d’animation sur l'inclusion et le handicap

Mon petit frère de la lune 

Mon petit frère de la lune, Frédéric Philibert (2008)

Frédéric Philibert, papa d’un enfant autiste, réalise un film d’animation pour sensibiliser à l’autisme. Raconté du point de vue d’une grande sœur, elle nous présente comment son petit frère vit et pourquoi il n’est pas vraiment comme les autres enfants. Un film qui a reçu le Grand prix et le Prix du public du Festival Handica-Apicil 2007.

 

Will : un dessin animé sur la différence

Will, Cross River Productions (2018)

Will est un dessin animé, qui retrace le quotidien d’un jeune garçon de 9 ans en fauteuil roulant. Diffusé sur France 3, ce programme destiné aux 6-10 ans, sensibilise les enfants à la différence.


 

 Freebird : un court-métrage pour casser les préjugés de la Trisomie 21

Freebird, de Michael Joseph McDonald et Joe Bluhm

Écrit et réalisé par Michael Joseph McDonald et Joe Bluhm, Freebird retrace la vie de John, un garçon ayant le syndrome de Down. Ce film d’animation retrace son parcours extraordinaire, du diagnostic à l’abandon de son père, des moqueries subies à l'école aux plaisirs les plus simples de la vie, accompagné d’une mère aimante et engagée. Découvrez 45 années de la vie de John en quelques minutes. 


Des séries pour retracer la vie de personnes extraordinaires

Atypical : que signifie “être normal”

Atypical, de Robia Rashid (2017)

En quête d’amour et d’indépendance, Sam, jeune autiste de 18 ans, part à la découverte de lui-même et découvre le passage à l’âge adulte. Un long cheminement qui bouleverse également toute une famille confrontée aux changements qui affectent son fonctionnement. Une série à la fois drôle et douloureuse, qui repose sur une réflexion fondamentale : que signifie “être normal” ? 


 

 

Good Doctor : un handicap, une force

Good Doctor, de David Shore (2017)

Shaun Murphy, un jeune atteint du syndrome d’Asperger, rêve de devenir chirurgien. Il intègre alors l’hôpital Saint Bonaventure en tant qu’interne et sous la protection du docteur Aaron Glassman qui met son poste en danger pour l’embaucher. Shaun suscite vite l’admiration car il est doté d’une grande intelligence et d’un talent pour la chirurgie mais il doit se battre contre les préjugés de ses collègues concernant son TSA. 

 

 

Des documentaires pour sensibiliser sur le handicap  

The reason I jump : une ouverture sur la neurodiversité

The reason I jump, de  Jerry Rothwell (2020)

Tiré du livre “Sais-tu pourquoi je saute ?” de Naoki Higashida, ce documentaire immersif nous plonge dans le corps de 5 jeunes avec autisme dont les diverses expériences et moment d’émotion éclairent les mémoires de Naoki Higashida. A travers ce documentaire, le réalisateur Jerry Rothwell y dévoile un monde bien trop souvent négligé : celui de la neurodiversité. 


 

 

Crip camp : un documentaire sur la lutte pour les droits des personnes handicapés

Crip camp, de James Lebrecht et Nicole Newnham (2020)

En 2020, la société de production du couple Obama lance “Crip camp : la révolution des éclopés”, un documentaire qui raconte l’émergence de la lutte pour les droits des personnes handicapées aux États-Unis. Dans les années 1970-1980, des pensionnaires d’un camp de vacances participent à la lutte pour la reconnaissance des droits des personnes handicapées. Occupations, grèves de la faim… tout est bon pour montrer leur combat et faire valoir les droits civiques. Un engagement long et difficile, raconté à travers le récit bouleversant de ces jeunes devenus militants. Les archives vidéo et les interviews décrivent des moments de la vie en communauté… mais aussi de nombreux échanges autour du handicap et des difficultés rencontrées au quotidien.


 

Retour au blog
1 de 3